top of page
Rechercher
  • fbrusset

Les Produits Laitiers

Le lait, aliment santé par excellence! En tout cas au XIX° siècle, quand les naturopathes conseillaient des cures de lait. Chaque Naturopathe peut avoir sa propre approche, et selon la mienne, les produits laitiers sont des aliments « plaisir »😎, et non pas des aliments « santé »!



🥛 Effectivement, plusieurs choses ont changé depuis 1 siècle:   


  • Certaines vaches sont encore nourries à l’herbe, mais la plupart le sont au maïs et au soja, ce qui affecte la qualité du lait, et augmente la teneur en Omega 6, pro inflammatoire.

  • Si l’élevage laitier n’est pas bio, les vaches sont bourrées d’antibiotiques, et leur lait aussi, ce qui pourrait abimer votre microbiote.

  • On les trait lorsqu’elle sont gestantes, 50% du temps. Le lait est donc bourré d’hormones, notamment d’œstrogènes… qui viennent s’ajouter aux vôtres… Ménorragies, prise de poids, cellulite, syndrome prémenstruel?

  • La race de vaches laitières Holstein s’est généralisée chez les agriculteurs car elles sont plus productives, mais leur lait contient une caséine particulièrement allergisante.

  • Les industriels rajoutent de la poudre de petit lait dans tout et n’importe quoi parce que c’est bon marché, on mange donc des produits laitiers sans le savoir.

  • Depuis 1981 « Les produits laitiers sont nos amis pour la vie », et on nous recommande de manger 3 (voire 5!) produits laitiers par jour.

  • Les rayons « produits laitiers » des hypermarchés sont ahurissants 😳 de choix, laissant penser qu’il est normal de finir chaque repas par du fromage ET un yaourt ET un dessert lacté.



🧀 Quand même, les produits laitiers nous apportent du calcium!


S’ils contiennent du calcium, ça ne veut pas dire qu’il est assimilable. Le corps ne peut pas manger, assimiler et utiliser le calcium immédiatement. On est contraint par une phase de stockage. Comme chez IKEA : vous ne pouvez pas vous servir dans le camion qui est en train de livrer des palettes de tables basses. Les tables basses doivent d’abord rentrer dans le stock, avant qu’on puisse en acheter une. La calcification des os se fait grâce aux ostéoblastes qui utilisent uniquement du carbonate et du phosphate de calcium (CaCO3 et Ca3PO4.). Or Dans les produits laitiers le calcium a une forme Ca2+, et les fameux ostéoblastes ne reconnaissent pas la forme Ca2+, et ne savent pas la prendre en charge.

Voilà qui peut expliquer le « paradoxe du calcium », reconnu en 2002 par L’Organisation Mondiale de la Santé. Plus d’info sur le calcium ICI.

🃏 JOKER : Parmesan, Gouda, Comté, Edam, Gruyère, dont la fermentation recrée cette formule CaCO3 et Ca3PO4.



🍦 Quand même, les produits laitiers nous apportent des protéines!


Et les protéines sont indispensables au bon fonctionnement du corps et à sa construction (ou sa réparation). Or, la Protéine du lait est la caséine (finit en « ine », donc est une protéine) très allergisante. Les produits laitiers issus de la vache font partie des intolérances alimentaires les plus répandues. Fatigue, douleurs articulaires, prise de poids, moral en berne… c’est peut être une intolérance à la caséine!

🃏 JOKER : vous fournir directement chez un producteur qui a des vaches Guernesey, ou des Brunes de Suisse, la caséine de leur lait est moins* allergisante. Idem pour les chèvres et les brebis.


Ces protéines n’arrivent pas toutes seules! Elles sont accompagnées de gras saturés, qui favorisent les pathologies d’encrassage. Les gras saturés sont nécessaires à la construction du cerveau, et leurs apports sont essentiels chez l’enfant et la femme enceinte. En dehors de ces cas de figure, inutile de s’en gaver, car il sont synthétisables par l’organisme et sont à tendance pro inflammatoire…


Avec les protéines, les produits laitiers apportent aussi des glucides. Ceux du lait sont le lactose (ose= sucre), digéré par la lactase (ase = enzyme). En France, le déficit en lactase concerne plus de 60% de la population, 60 % qui vont donc mal digérer le lactose des produits laitiers. Ballonnements? Diarrhées? Vous faites peut être partie des 60%.

🃏 JOKER : Les produits laitiers fermentés, comme le yaourt, ou le cottage cheese, contiennent de la lactase bactérienne, qui vient compenser le déficit en lactase intestinale. Ils sont donc souvent mieux tolérés. Par ailleurs, plus un fromage est affiné, moins il contient de lactose.



🪤 Oui, mais les produits laitiers c’est trop bon !


Et certains ne pourraient même pas imaginer s’en passer!

Cela peut témoigner de l’effet super-agoniste (= vient copier son effet en version XXL) des dérivés de la caséine sur un neurotransmetteur particulier, le GABA, ce qui conduit à l’addiction.

On arrive donc bien souvent au paradoxe suivant : le fait d’être accro à un aliment peut montrer qu’on y est intolérant!


Sur ce, je vous laisse, j’ai un Saint Marcelin à finir...😉




• « moins » ne signifie pas « pas », en tout cas, pas pour tout le monde. De plus, on peut aussi être intolérant aux produits de brebis ou de chèvre.

77 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page