top of page
Rechercher
  • fbrusset

Mais pourquoi on grossit l’hiver?

Repas de fêtes, papillotes, tartiflettes et autres raclettes… bien sûr c’est normal qu’on prenne 3 kg l’hiver!

Le plus souvent on les reperd au printemps. Cependant on vient souvent me voir car ces kilos, depuis quelques années, sont plus difficile à perdre, voire s’installent et s’accumulent.


Et si la naturo vous en donnait une autre lecture?



Que se passe t’il en hiver? Certes on mange plus de plats roboratifs, mais il y a d’autres facteurs à prendre en compte qui ne dépendent pas de vous.

Je ne vous apprend rien : en hiver, les journées raccourcissent et les températures chutent. Et cela a des conséquences sur le corps.


Les journées racourcissent

Le soleil monte aussi moins haut et on passe moins de temps dehors… On prend donc moins la lumière. Et c’est à la lumière, le jour, que le cerveau stocke de la sérotonine dans la glande pinéale. La nuit, privé de lumière, on transforme cette sérotonine en mélatonine, l'hormone du sommeil.

Donc moins de lumière = moins de sérotonine = moins de mélatonine = moins bon sommeil.

Or, la privation de sommeil fait baisser l’hormone de la satiété (la leptine), et fait augmenter l’hormone de la faim (la ghréline). On a donc plus, voire beaucoup plus, faim! Cela peut conduire à consommer jusqu’à 2100 cal de plus par semaine… ce qui peut amener, en un mois, à une prise d’1kg de gras.


Solutions Naturopathiques :

Pour remonter son niveau de sérotonine, la Naturopathie peut proposer 2 choses simples :

  • Avoir une activité physique, ce qui va augmenter les endorphines!

  • Et passer du temps à l’extérieur, ou vous aurez plus de lumière qu’a l’intérieur, même par temps gris!

L’idéal étant de combiner les 2, bouger en extérieur.

Loin de moi l’idée de vous envoyer faire un marathon. Vous pouvez simplement vous promener, descendre un ou deux arret de bus plus tôt par exemple.

Il pleut des cordes? Pensez à la luminotherapie.


Les températures chutent

L’hiver, le corps est plus enflammé.. Pourquoi? On ne sait pas! mais c’est directement corrélé partout en Europe avec les températures extérieures!


L’inflammation c’est quoi : L’inflammation est nécessaire pour se défendre ponctuellement, ou réparer (une coupure par exemple). Si elle devient chronique, elle affaiblit le corps et sa vitalité. On est donc plus fatigué, mais cela peut aussi emmener à prendre quelques kilos. Explications.

L’état inflammatoire modifie la structure biochimique de l’insuline. Celle-ci ne peut plus jouer correctement son rôle qui est de faire rentrer le sucre dans les cellules pour produire de l’énergie.

Ce sucre que vous avez consommé, n’est pas utilisé à des fins énergétiques, et est converti en graisse qui sera stockée dans les tissus adipeux.

Vous prenez du poids, les cellules graisseuses (les adipocytes) sécrètent elles-même des cytokines pro-inflammatoires qui entretiennent l’inflammation.

Premier cercle vicieux en place ✅


L’inflammation déséquilibre le microbiote. Cette population bactérienne qui siège dans l’intestin joue un rôle primordial dans le bon fonctionnement de la barrière intestinale.

Avec un microbiote déséquilibré, cette barrière intestinale peut être altérée, et elle va laisser passer des substances qui devraient normalement être éliminées avec les selles. Ce phénomène d’ «hyper perméabilité intestinale» déclenche une inflammation d’abord locale puis générale.

Second cercle vicieux  en place ✅


Solutions Naturopatiques pour limiter l’inflammation :


D’abord l’alimentation :

◦ Pensez à une ration de légumes à chaque repas, ils contiennent des anti oxydants et des fibres.

◦ Pensez à consommer des petits poissons gras, des bonnes huiles, des graines de chia. Les Omega 3 vont favoriser la redescente de l’inflammation.

◦ Pensez à inclure dans votre assiette des vitamines et minéraux anti-inflammatoires : vitamine A (jaune d’œuf), vitamine E (huile de germe de blé, avocat, oléagineux…), Cuivre (moules, algues, cacao…) et Zinc pour ne pas le déséquilibrer par rapport au Cuivre (oeufs, harengs, graines germées.)

Promis, bientot un article sur les "Super-aliments"!


Ensuite en favorisant un bon sommeil, on y revient! Savez vous que la privation de sommeil fait flamber certains acteurs de l’inflammation (qui répondent aux doux noms de TNF et IL6) :

• Moins de 6h de sommeil par nuit, et le taux de TNF cérébral augmente de 8% par heure perdue

• Avec 4h de sommeil au lieu de 8, le taux d’IL6 augmente de 62%


Enfin en évitant d’ajouter d’autres sources d’inflammation, comme … le stress! Le stress est une source majeure d’inflammation. Pensez à faire des pauses, a respirer par le ventre, et à mettre en place quelques pratiques de gratitude.




97 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page