Rechercher
  • Frédérique Catinaud-Brusset

Booster son immunité, c'est possible ?

Cela n’aura échappé a personne, l’immunité est au cœur de tous les débats actuels.

L’immunité est double :

d’une part l’immunité innée, qui dépend de la force vitale (si chère aux naturopathes),

et d’autre part l’immunité acquise, spécifique à un pathogène, qui fait suite à une première rencontre (c’est le principe de la vaccination classique).

De mon point de vue de naturopathe, il n’y a pas de "bien" et de "mal", il y a juste des comportements adaptés, ou non, à une situation. Cependant, pour stimuler son immunité inée, il y a des grands principes. Des choses à éviter et d’autres à favoriser.


Concernant l’immunité innée, le corps est bien fait et nous défend en permanence contre le non soi qui essaie d’envahir le soi. 3kg de cellules hautement spécialisées, immuno compétentes (fixes, mobiles, isolées ou en masse) : aux frontières de l’organisme.

Ces frontières bien gardées sont : la peau et les muqueuses, notamment pulmonaires et intestinales. Elles ont pour se défendre : des enzymes, des acides gras (film hydrolipidique), un pH spécifique, ...

Et des neutrophiles prêt à se précipiter pour phagocyter les pathogènes, et des macrophages prêts à venir faire le ménage.

Le corps doit donc être en mesure de faire mâturer ces gardiens. Cela implique différents organes comme la peau, le foie, les poumons et le système nerveux, qu’il faut donc chouchouter!

Il doit aussi être en mesure de produire un grand nombre de substances (des protéines pour la plupart) pour communiquer avec les autres cellules du corps, soutenir le système immunitaire, ou éliminer l’envahisseur.

L’immunité naturelle est donc l’expression de la force vitale.


Pour soutenir la force vitale et booster son immunité :

se nourrir défensivement!


• Avoir une alimentation de qualité (biologique!). Effectivement, les résidus de pesticide, les additifs,... passent directement de l’intestin au foie par la veine porte. Or le foie est impliqué dans l’immunité. S’il est trop occupé à détoxifier le sang qu’il filtre, il s’occupera moins bien de ses autres fonctions, dont l’immunitaire!

• Alimentation riche en fibres alimentaires : pour éviter la constipation ! Le tractus digestif est un élément important du système immunitaire, et l'intestin est même l’organe qui possède la plus grande masse de tissu lymphoïde dans le corps humain. Le système digestif est truffé de tissus lymphoïdes qui ont un rôle de défense de l’organisme (fabrication des macrophages ) et un rôle immunitaire (il fabrique les lymphocytes ) Des intestins trop lents réabsorbent ce qui n’est pas sensé l’être, et la constipation favorise la porosité. La muqueuse intestinale perd alors son effet barrière.

• Alimentation équilibrée

◦ en protides : éviter l'excès de protéines animales, qui fatigue les reins et le foie. A l’inverse, avec un manque de protéines, le corps est limité dans sa capacité à fabriquer des anticorps => pensez aux protéines végétales, champignons, graines germées, algues, oléagineux, association céréale / légumineuse...

◦ En glucides : 1 Globule Blanc peut phagocyter 14 bactéries pathogènes! ou 0,5 si on mange du sucre : éviter la prise de sucre à index glycémique élevé. Eviter aussi la nourriture industrielle, qui cache des sucres même dans le jambon...

◦ Et en lipides : éviter d’utiliser les graisses saturées : préférer les huiles polyinsaturées contenant des acides gras essentiels Omega 3, qui viendront prendre place dans les membranes cellulaires, et donc la peau et les muqueuses!!!. Penser à la cuisson vapeur et à rajouter 3 CS d’huile crue (a garder au frais) dans votre assiette chaque jour (périlla, lin, chanvre, noix, colza...)

• alimentation variée, riche en :

◦ Vitamine A, utile contre les pbm ORL (jaune d’œuf, légumes colorés)

◦ Vitamines B qui jouent un rôle dans la réponse immunitaire

◦ Vitamine C, soutien du Système immunitaire, qui augmente la phagocytose bactérienne, et diminue les symptômes de fatigue de dépression, par exemple dans la goyave, le persil, le poivron, le chou, le kiwi...

Vitamine D : elle renforce l’immunité inée, et a un rôle protecteur sur les voies respiratoires. Elle calme la réaction inflammatoire! Sa synthèse se fait selon un mécanisme qui inclut le foie et les reins, sur la base notamment de la dégradation des lipides (et revoilà les bons gras!). Il est conseillé de se supplémenter toute l’année sous nos latitudes...

◦ Vitamine E : aux propriétés antioxydantes, qui permet d'améliorer les réponses immunitaires et inflammatoires, et réduit les risques de maladies infectieuses. Sources: toutes les bonnes huiles (toujours elles!) + huile de germe de blé, germe de céréales, oléagineux, avocat

Zinc : on en entend beaucoup parler en ce moment! Il est en effet catalyseur de quasi toutes nos réactions chimiques (+ de 200!), il entre dans la composition des enzymes, participe à l'immunité, est antioxydant, et a un rôle anti inflammatoire. On le trouve dans les huitres, le poisson (hareng), les oeufs, le fromage, les céréales, légumineuses, oléagineux, les graines germées...

◦ Cuivre : Anti-inflammatoire, anti-infectieux majeur, sa carence conduit aux problèmes immunitaires. Sources : Huitre, moules, crustacés, algues, céréales complètes, légumineuses, germe de blé, oléagineux, cacao cru, 1 verre de vin rouge. Attention on a besoin de 6 fois plus de Zinc que de Cuivre, et le cuivre est toxique pour le foie si il est pris en excès.

◦ Magnésium : Renforce le système immunitaire, est un soutien en cas de déprime, de fatigue... on le trouve dans les produits de la mer, les algues, cacao, germe de blé, céréales complètes, graines germées, sarrasin, sésame, légumes verts, fruits.

◦ Le Sélénium : Antioxydant, participe à notre immunité, on le trouve dans les Noix du Brésil, le sésame...


NB : les graines germées : investissement de départ minime (8 euros pour le germoir). Avec un sachet de graines à environ 3 euros vous obtenez l’équivalent d’une dizaine d’assiettes de légumes ultra frais et bio... qui dit mieux? Pour débuter, l’alfalfa est rapide à germer, et son goût est facile.


Pour soutenir la force vitale et booster son immunité,

il y a l'assiette, mais pas que !


A éviter absolument en temps de contagion :

- La sédentarité : le corps a besoin de s’aérer, de respirer de l’air frais et de bouger! La cellule a besoin d’oxygène pour synthétiser de l’énergie, énergie qui va permettre que se fassent d’autres métabolismes (comme fabriquer des enzymes ou des anticorps). S’oxygéner, ça soutient le système immunitaire!

- L'insomnie : le sommeil renforce nos défenses (Globules blancs et anticorps). La sérotonine (précurseur de la mélatonine) est stockée dans la glande pinéale le jour à la lumière, et une activité physique augmente le niveau de sérotonine! Pour mieux dormir, et renforcer son immunité, il faut bouger, prendre l’air ... et le soleil!

- Abuser de l’alcool et du tabac : ils détruisent la vitamine C, les vitamines du groupe B, le magnésium, le Zinc... indispensables à notre immunité. Si la période est trop difficile pour arrêter, réduisez votre consommation et supplémentez vous!

- Etre stressé... Le stress créée de l’oxydation et augmente le cortisol. Le cortisol a de nombreux effets sur l’organisme (positifs au début, puis négatifs si on reste sur un pic de cortisol trop longtemps...) : mais celui qui nous intéresse ici, c’est que le cortisol fait baisser l’immunité. Le stress déséquilibre le microbiote, créé de la porosité intestinale, de l’inflammation. Il détruit le zinc, le magnésium, les vitamines du groupe B. Il consomme énormément de vitamines de minéraux, de protéines et d’acides gras essentiels... qui ne pourront donc plus être utilisés par les mécanismes immunitaires. Méditer, décompresser en voyant des amis, vivre des bons moments pour relativiser, passer du temps dans la nature, tout cela soutient l’immunité!

- Etre triste, déprimé, pire encore que le stress! La dépression fait varier les paramètres de l’immunité proportionnellement à la gravité de la symptomatologie dépressive. Sortir, voir des amis, faire des accolades avec le coeur, sourire, rire, partager, vivre des choses qui réjouissent, sont des conseils qu’on pourrait donner...

- La pizza 4 fromages tous les soirs : elle fait plaisir, c’est important, mais une alimentation carencée, un foie débordé, un intestin malmené, tout cela met à mal notre immunité...



61 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
 

0681559229

  • Facebook
  • LinkedIn

©2020 par Frédérique Catinaud-Brusset Naturopathe.